La spasmophilie, les symptômes et les traitements

Crise spasmophilie: symptômes et traitements

spasmophilie-symptômes-1.jpgspasmophilie-symptômes-2.jpgspasmophilie-symptômes-3.jpgspasmophilie-symptômes-4.jpgspasmophilie-symptômes-5.jpg

Crise spasmophilie

Oui elle est bien réelle même si elle n’est connue que par nous les Français, qui sont peut-être trop stressés, trop pensifs ou trop refoulés. Effectivement, la crise spasmophilie atteint plus d’un parmi nous et suscite plus d’une question. Est-ce vraiment une maladie ou un symptôme? Est-ce le début d’une dépression ou simplement un moyen de dégager le surplus de stress? Est-elle curable ou ce n’est qu’un état psychique pouvant être dépassé? Nous allons dans ce qui suit essayer de répondre à ces questions, pour mieux connaitre cette maladie, ou ce symptôme, et pour mieux la gérer.

La spasmophilie, c’est quoi?

La crise spasmophilie peut être résumée dans la sensation d’un danger imminent, elle est l’apparition imminente d’un « système d’alarme ». Les médias français l’ont bien résumé : la spasmophilie est une maladie bien française. Toutefois, la définition moderne de la spasmophilie précise que c’est une condition plutôt qu’une maladie et que dans l’organisme, il existe une possibilité latente de la manifestation de symptômes spasmophilie actifs de cette condition. La spasmophilie est aussi définie comme étant une condition de très basse énergie, caractérisée par une confusion mentale, une dépression vague et des spasmes musculaires inexpliqués, mais extrêmement persistants. Les Français souffrent aussi d’une fatigue chronique, de paniques caractérisées par une hyperventilation, des spasmes et des convulsions tous reliés à la crise spasmophilie. D’autres symptômes peuvent aussi se manifester, tels que des battements cardiaques forts et rapides ou palpitations, des sueurs, des sensations de catastrophes imminentes, des sensations de brûlure transitoire dans la poitrine, des vertiges, des nausées, des indigestions intenses et inhabituelles, de grandes fatigues apparaissant soudainement, allant même jusqu’à causer des crises cardiaques.

Par quoi est causée la crise de spasmophilie?

La crise spasmophilie peut être produite par divers facteurs d’environnement, par la tension nerveuse causée principalement par le stress, l’anxiété et l’excitation mal gérée, mais aussi par une denrée alimentaire qui peut être nuisible. Elle est aussi due à une excitation nerveuse et exagérée. Lors d’une attaque de panique, elle se manifeste par des crises de nervosité, des fourmillements, ou des crampes. Le manque de sommeil contribue aussi à causer des faux signaux douloureux. Les stimulants comme le tabac, l’alcool et le café sont des facteurs aggravants de la crise. Toutefois, la crise peut se produire même sans aucune raison apparente, ce qui justifie la préoccupation de ces cas.

Comment traiter une crise de spasmophilie?

Durant une crise spasmophilie, la sensation d’étouffement suite à des respirations rapides est très présente et provoque aisément une hyperventilation. L’hyperventilation contribue à l’augmentation du stress, ce qui augmente encore plus les symptômes. Pour contrer l’hyperventilation, la personne respire dans un sac, limitant ainsi la perte de CO2 afin de retrouver une respiration normale. Toutefois, cette technique ne devrait être utilisée qu’après un avis du médecin consultant. Un autre traitement plus riche peut impliquer la prise de suppléments de magnésium ou de calcium et, parfois, conduit à prendre des antidépresseurs. La psychothérapie est aussi souhaitable, ainsi des séances d’exercices et de relaxation se voient être très bénéfiques et efficaces. En conclusion et comme nous venons juste de le constater, la crise spasmophilie peut être causée par plus d’une cause, mais sa manifestation est très soudaine et doit donc être gérée instantanément. Les bonnes techniques doivent toujours être appliquées au bon moment et un diagnostic complet serait intéressant. Cela dit, il ne faut pas avoir peur de ces crises, car lorsqu’elles sont bien gérées elles ne présentent pas de danger majeur.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions