La spasmophilie, les symptômes et les traitements
spasmophilie-symptômes-1.jpgspasmophilie-symptômes-2.jpgspasmophilie-symptômes-3.jpgspasmophilie-symptômes-4.jpgspasmophilie-symptômes-5.jpg

Spasmophilie: symptômes et traitements

Spasmophilie symptômes

Correspondant à une réaction liée à la peur et à ses manifestations de façon exagérée, la spasmophilie symptômes est un ensemble de signes reflétant l’anxiété, la dépression, l’hypersensibilité.

Les différents symptômes

spasmophilie symptômesLa spasmophilie symptômes a un rapport avec une hyperexcitabilité neuromusculaire. Celle-ci est engendrée par un état anxieux du malade. La symptômes de la spasmophilie sont d’ordre musculaire et neuropsychologique. Ainsi, les symptômes du mal d’ordre musculaire, peuvent être des crampes, des fourmillements dans les membres (jambes, bras, mains) et sur le visage, des fasciculations des paupières, des contractures, des crispations, des contractures au niveau de la bouche de sorte qu’il devient difficile de l’ouvrir, des douleurs musculaires erratiques… Concernant les symptômes d’ordre neuropsychologiques, on peut observer des crampes d’estomac, des nausées, des brûlures digestives, des spasmes intestinaux, des ballonnements, des colites, une sensation d’étouffement, une haute dysphagie, des vertiges, des migraines, des céphalées, des sensations de perte de connaissance, des picotements au niveau des paupières, du visage, des lèvres, des gencives, des doigts, des contractions de l’utérus, des sensations de chaud ou de froid, des frissons, des tremblements, une oppression thoracique, des troubles visuels, des difficultés à respirer, des troubles du sommeil, une grande fatigue, des variations de tension, des difficultés pour marcher, des troubles de l’humeur… Bien sûr, ces symptômes ne sont pas exclusivement représentatifs de la spasmophilie symptômes et peuvent correspondre à de nombreuses maladies. C’est seulement grâce à un examen clinique qu’on pourra déterminer s’il s’agit bien de spasmophilie ou non.

La spasmophilie

On peut définir la spasmophilie comme une crise de panique qui entraîne une hyperventilation pouvant provoquer une alcalose respiratoire qui aggrave encore plus les sensations de malaise. On pense que la spasmophilie symptômes est liée à des causes qui ne sont pas toujours organiques, mais la maladie est un signe de manque de sommeil. Parce qu’il est fatigué, le malade met en place tout un système de mécanismes sophistiqués de résistance qui provoquent des réactions exagérées face à certaines situations. Le malade se retrouve dans une situation angoissante, oppressante dont il n’est pas toujours possible d’expliquer l’origine exacte. La vérité c’est qu’il n’existe pas d’explication concrète du mal et que l’on ne peut que supposer, un peu comme on pensait que la spasmophilie était due à une carence en magnésium. Ce que l’on peut dire des malades qui souffrent de spasmophilie c’est qu’ils sont soit anxio dépressifs soit qu’ils sont très fatigués et ont développé une certaine résistance. C’est une maladie qui est encore incomprise du corps médical, ce qui n’est pas pour arranger le stress et l’angoisse des malades.

Traitement de la spasmophilie

spasmophilie symptômesLorsqu’apparaissent des spasmophilie symptômes, le malade peut voir son état s’améliorer grâce à une ventilation sans perte de CO2. Généralement, les gens qui en souffrent sont encouragés (seulement sur demande d’un médecin) à respirer dans un sac en papier afin de limiter la perte de CO2 en premier recours. Le traitement spasmophilie est assez simple. Avec un saturomètre, il sera possible de savoir si le malade a un manque en oxygène ou non. Si son taux d’oxygène est bas, le meilleur traitement sera l’oxygénothérapie. Cependant s’il subsiste une série de crise spasmophilie, le médecin sera en mesure d’aider le patient à comprendre comment les crises surviennent et commet faire pour les éviter. Dans certains cas, les patients sont invités à suivre une thérapie ou à voir un psychiatre. De manière générale, il est possible de contrôler les crises grâce à des sédatifs oraux. La spasmophilie symptômes traduit une situation de danger imminente et est un réel sentiment de mal-être vécu par les malades. Bien que beaucoup de personnes du corps médical considèrent que la plupart des crises de spasmophilie sont d’origine imaginaire, les personnes qui en souffrent ont un véritable problème qui n’est pas toujours psychologique.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

5 commentaires récents :
  • Michael a écrit :

    Bonjour, j’ai des spasmes musculaires depuis presque 2 mois. J’ai aussi mal des les bras et une sensation d’étouffement. Dois-je m’inquiéter? De plus, le matin, j’ai des tremblements et je me sens angoissé.

  • Gérard a écrit :

    Étant secouriste, il m’arrive de me trouver en face de personnes développant des crises de spasmophilie. Lors de notre dernier poste de secours, un concert en plein-air, nous avons eu à prendre en charge trois jeunes filles. Si le traitement « d’urgence » est assez simple, je n’arrive pas à comprendre les mécanismes physiologiques qui déclenchent les symptômes de dyspnée ou d’hyperventilation, les convulsions parfois violentes et généralisées, suivies d’un épisode de perte connaissance. Enfin je ne comprends pas comment la ré-inhalation du Co2 expiré, agit sur la crise de clonies. Sur un autre plan, le médecin urgentiste prescrit dans chaque cas, du Spasfon pour atténuer les spasmes. Ceci fait-il partie de la thérapeutique courante dans ce genre de situation? Si vous aviez la possibilité de me donner quelques explications sur ces points, je vous en serai reconnaissant.

  • Mireille a écrit :

    Si la spasmophilie n’est pas d’origine psychologique, d’où vient ce mal-être et toutes les douleurs, vertiges, crampes et angoisses?

  • Christelle a écrit :

    Je ne sais trop vers quel médecin me tourner, car ces derniers me mettent tous sous AD dès que je leur liste mes symptômes! Depuis environ 9 mois, j’ai des difficultés à avaler comme si les aliments ne passent pas et reste coincés dans ma gorge. De ce fait, je n’arrive plus à déglutir et j’ai la sensation d’étouffer. De plus, j’ai toujours froid, même en été! J’ai aussi mal à la tête au niveau des tempes, comme une forte pression sur celles-ci. Je me réveille la nuit en ayant l’impression de ne plus pouvoir respirer. Par moment, j’ai du mal à prononcer certains mots. Bref, j’ai aussi plusieurs autres symptômes! Pourriez-vous m’éclairer sur le spécialiste à voir ou essayer de faire comprendre à mon généraliste que mon état devient de plus en plus pesant! Même passer une journée avec mes deux enfants de 4 et 6 ans me vide rapidement et me fatigue. Parfois, je ne supporte même plus leurs rires ou leurs jeux! C’est très difficile pour une maman de 30 ans! Je ne sais plus quoi faire!

  • Michelle a écrit :

    Je fais des crises de spasmophilie avec des extrasytolles depuis très longtemps. Je gère les crises dès que je peux, mais je panique souvent et ne réussit pas à gérer les crises. Que dois-je faire dans ces moments-là? Merci à l’avance pour votre réponse.